top of page

Minute papillon ! C’est quoi un pollinisateur ?

Bonjour vous !


J’ai enfin rattrapé le décalage posts/articles ! J’espère ne pas vous avoir trop noyé sous les articles blogs…. Quoiqu’il en soit maintenant nous allons pouvoir prendre notre rythme de croisière sur la base d’un article par mois.


Donc, si vous me suivez sur les réseaux, ou que vous avez lu le précédent article, vous savez déjà de quoi nous allons parler aujourd’hui : les pollinisateurs !


Minute papillon ! C’est quoi un pollinisateur ?


On dit d’un animal qu’il est pollinisateur lorsqu’il participe à la reproduction des plantes. Avant d’aborder l’aspect technique du rôle de pollinisateur revenons sur les plus connus d’entres-eux. Je suis certaines que, pour la majorité d’entre vous, pollinisateurs = insectes. Et vous avez raison, ce sont les plus connus mais attention cependant car ils ne sont pas les seuls. En effet certains mammifères, comme les chauves-souris, ou certains oiseaux, comme les colibris, font aussi partis du club.


Mais alors en quoi ça consiste la pollinisation ? Il y en a de différentes formes et donc il y a également différents pollinisateurs. La chauve-souris par exemple, fait de la zoogamie (pollinisation par les animaux) par dispersion comme d’autres mammifères. En s’alimentant de graines elle en disperse favorisant ainsi la reproduction de certaines plantes (le renard, plus connu par chez nous, fait de même).


Pour les insectes c’est encore différents. Ces derniers, en se posant sur une fleur (pour se nourrir du nectar le plus souvent) vont involontairement accrocher du pollen à leurs membres. L’insecte va ensuite se déplacer, au sein de la même fleur ou sur une autre, et faire tomber les grains de pollen ce qui déclenchera le processus de reproduction de la plante. C’est ce qu’on appelle l’entomogamie, la pollinisation par les insectes.



Bien sure la pollinisation peut également se faire par l’eau, le vent ou encore par l’Homme. Mais alors pourquoi s’inquiète-t-on autant du sors des insectes pollinisateurs comme les abeilles par exemple ? Et bien parce que l’entomogamie concerne 90% des espèces de plantes à fleurs dans le monde. Pour vous donner un point de comparaison, la pollinisation par le vent ne concerne que 10% d’espèces de conifère. Une fois que l’on a ce chiffre en tête on comprend vite que la disparition de ces insectes aurait des conséquences désastreuses pour notre alimentation et notre survie.


Moralité : prenons soin des insectes et de leur environnement !


Nous pourrons d’ailleurs consacrer un article blog à des conseils pour faire de votre extérieur un petit paradis pour pollinisateurs. Dites-moi en commentaire si ça peut vous intéresser !


En attendant j’espère que ce complément d’information sur les pollinisateurs vous aura plu. Comme toujours je vous retrouve en commentaires si vous souhaitez échanger sur le sujet et je vous dis à très bientôt pour un nouvel article.


A très vite

13 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page