top of page

Minute papillon ! Comment collecter et conserver un insecte ?

Bonjour vous ? Les insectes ont fait chavirer votre cœur ? Vous aussi vous souhaitez partir en observation et tenter de trouver des spécimens morts à collecter ? (hors contexte je me rends compte que cette question est tout à fait inappropriée X) Malheureusement vous ne savez pas comment conserver vos trouvailles ?


Pas de panique car aujourd’hui je vais vous donner tous mes petits conseils pour une collecte et une conservation optimale ! Détendez vous, prenez des notes et c’est partie !

Il y a 3 choses à prendre en compte lorsque l’on part collecter des insectes :

  • Le matériel

  • Le déparasitage

  • La conservation


Je parle bien entendu de collecte de spécimens déjà morts ! Amusez vous à observer les vivants mais respectez les et ne leur faites pas de mal !


Le matériel :


Je vous conseil de vous faire un petit kit de collecte que vous pourrez facilement emmener avec vous lors de vos sorties. Le mien se compose :

  • D’une pince à épiler pour la manipulation

  • De petits flacons pour le transport (même si pour le transport, il vaut mieux la brouette ;)

La pince n’est pas obligatoire mais gardez à l’esprit que les spécimens que vous trouvez morts peuvent être très fragiles. La pince assure une manipulation plus précise.


Pour ce qui est des flacons, pas de panique, il y a des variantes possibles. L’important c’est que votre contenant laisse circuler l’air ce qui évitera que votre spécimen moisisse. Une salière/poivrière peut faire l’affaire ou encore une petite boîte en carton (le carton absorbe l’humidité c’est donc un allié de taille) ou encore un sachet plastique mais attention à ne surtout pas le fermer !


Petit conseil supplémentaire : ne partez pas tout de suite après votre collecte, prenez du temps car certains insectes font les morts pour se protéger. Il arrive donc que ces derniers se manifestent quelques minutes après la collecte. Si c’est le cas tant pis, relâchez-le dans un endroit approprié.

Le déparasitage :


Vous voilà rentré chez vous avec vos trésors il est maintenant temps de les déparasiter. J’en parle régulièrement mais un petit rappel ne fait jamais de mal : tout ce que vous collectez d’organique dans la nature peut subir des attaques de nécrophages. C’est pourquoi la première chose à faire sera de congeler vos spécimens :

  • 24h de congélation pour tuer les parasites.

  • 24 de décongélation à température ambiante pour faire éclore les éventuels œufs

  • 24h de congélation pour tuer les larves

Après ça vos spécimens seront débarrassés des éventuels parasites qui auraient pu les détériorer.


Deux petits conseils supplémentaires :

  • Vos spécimens peuvent être congelés dans vos contenants de collectes ou des contenants fermés hermétiquement. Si vous utilisez cette seconde option veillez à les ouvrir pendant la phase de décongélation.

  • Ce déparasitage ne protège pas vos insectes pour toujours donc surveillez les de temps à autre. Si vous avez des doutes ou des questions je vous renvoie à un précédent article que j’avais fait sur le sujet.

La conservation :


Une fois vos spécimens déparasités plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez les mettre sous cadres, sous cloches ou encore dans de la résine (attention avec cette dernière, elle a tendance à jaunir avec le temps).


Quoiqu’il en soit, que vous les prépariez vous-même ou que vous fassiez appel à un professionnel, en attendant de les mettre en valeur veillez à les conserver dans une boîte en carton pour les préserver de l’humidité. Et une fois votre spécimen présenté selon votre convenance gardez le toujours à l’abri du soleil direct, pour éviter qu’il ne décolore, et de la chaleur.

Voilà, vous savez tout ! Comme toujours, n’hésitez pas à venir en commentaire si vous avez des questions, remarques ou compléments à faire.

Je vous souhaite de bonnes collectes et vous dit à très vite pour un nouvel article blog !



5 vues0 commentaire

Bình luận


bottom of page