top of page

Minute papillon ! Vous savez qu’il existe un scarabée sacré ?


Bonjour vous !


Je suis ravie de vous retrouver pour ce premier article blog de 2024 ! J’ai longtemps hésité sur le sujet avec lequel j’avais envie de commencer l’année. Après mûre réflexion je suis partie sur une nouvelle thématique : les insectes et les croyances ! Et pour inaugurer ce nouveau sujet on va parler scarabée !


?,Minute papillon ! Vous savez qu’il existe un scarabée sacré ?


Ce nom doit vous être familier et prend place dans l’Egypte antique où l’on trouve plusieurs représentations de scarabée



Mais saviez vous que cette dénomination fait référence à une espèce en particulier ? Le scarabeus sacer, littéralement, le scarabée sacré ! D’ailleurs l’Egypte a vénéré plusieurs espèces de scarabée et pas seulement celui-ci.



Mais d’où vient cette fascination pour le scarabée ?

La vallée du Nil était à l’époque dépourvue d’azote pourtant important dans la fertilisation des sols. Les éleveurs se voyaient donc acheter la bouse de leurs animaux, riche en azote. Même si rien ne l’atteste on peut imaginer que c’est à partir de là que les égyptiens ont pu observer de plus en plus de scarabées et, en plus de prendre conscience de leur rôle important dans le processus de fertilisation, y ont vu des similitudes avec Khépri, le dieu du soleil levant.



Khépri, « celui qui est apparu », serait né du néant. Il faut savoir que, chez les scarabées sacrés, la femelle pond ses œufs dans une pelote d’excréments qu’elle enfouie ensuite sous terre. Les anciens égyptiens ne sachant pas faire la distinction entre scarabées mâles et femelles, pensaient que les scarabées mâles ensemençaient la pelote. C’est donc tout naturellement que le lien entre l’insecte et le dieu s’est fait. De plus, dans la croyance, Khépri fait renaître le soleil chaque matin, le roule au-dessus de l’horizon et l’emporte ensuite sous terre, dans l’autre monde. Cette dernière croyance n’est pas sans rappeler la pelote que pousse le scarabée, pelote qui deviendra le symbole du soleil.



Le scarabée sera alors symbolisé par un hiéroglyphe pouvant avoir plusieurs interprétations telles que « devenir », « se transformer », bref tout ce qui touche au concept de renouveau ou encore de résurrection. On retrouve d’ailleurs des représentations de scarabée dans les rites funéraires où ils avaient une place essentielle.


Mais, pour ne pas vous ensevelir sous trop d’informations, je vous réserverai un second article sur le scarabée et le funéraire si la question vous intéresse. N’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire.


Comme toujours si vous avez des questions ou des compléments cela se passe également en commentaire. En attendant, je vous dit à très vite pour un nouvel article blog.


Prenez soin de vous

8 vues3 commentaires
bottom of page