top of page

Restauration éducative

Bonjour vous !


Aujourd’hui on se retrouve pour un article un peu différent de l’ordinaire puisque l’on va parler restauration, ça faisait longtemps ! Pour les nouvelles personnes qui découvrent peut être le blog vous vous en doutez on ne va pas parler bon plan resto mais bien insectes !


Depuis un peu plus de deux ans maintenant je propose un service de restauration de collection pour les personnes qui souhaiteraient remettre au goûte du jour et/ou restaurer leur collection entomologique. Vous pouvez d’ailleurs retrouver les autres articles sur le sujet ici et tous les détails de l’offre juste .


Le projet dont nous allons parler aujourd’hui date de cet été mais j’avais complètement oublié de le poster (oups !). En juillet un professeur est entré dans la boutique avec un cabas plein de promesses duquel je distinguais un imposant cadre doré



Il m’explique que ce cadre est dans sa classe depuis toujours et qu’il souhaiterait le restaurer pour pouvoir s’en servir comme outil avec ses élèves. Il n’en fallait pas plus pour me convaincre !


Seules consignes :

-         Garder l’encadrement d’origine

-         Regrouper les spécimens par famille

-         Trouver leurs noms communs et scientifiques


J’accepte la commande et m’atèle à diagnostiquer l’étendue des dégâts. Il s’avère que plusieurs spécimens sont cassés ou parasité. L’ensemble que je vais finalement réussir à sauver est bon pour un tour au congélateur ! Mais avant ça il faut réussir à ouvrir le cadre ce qui n’est pas de tout repos. Comme souvent avec les cadres vintage je suis obligée d’arracher complètement le fond pour accéder à l’intérieur.


Une fois fait je constate plusieurs difficultés :

-         Tout le caisson extérieur du cadre (ce qui permet d’avoir la profondeur nécessaire à l’exposition des insectes) est en carton

-         Tous les insectes sont collés sur une sorte de moquette elle-même collée au fond du cadre.


Je décide de m’occuper d’un problème à la fois et m’attaque au détachage des insectes non sans difficulté. A la suite de ça, le caisson est en piteux état et probablement parasité je préfère donc m’en débarrasser.


Je passe ensuite les insectes récupérés au congélateur (52 seront sauvés sur les 63 initialement présents dans le cadre) et pendant ce temps je me penche sur le problème du caisson. C’était un problème assez simple puisque la seule solution était de refaire un caisson sans quoi il était impossible de garder l’encadrement d’origine. J’ai mis mon conjoint sur le coup et, une fois le caisson fait, je me suis occupée des finitions (joints, ponçage, peinture et vernis).


Je suis assez déçue, rétrospectivement de ne pas avoir pensé à documenter cette étape. Pour le fond du cadre j’ai commandé de l’émalène noire (une plaque de mousse utilisée pour les cadres entomologiques). Etant donné la quantité d’insectes, le caisson refait un poil plus petit que l’original et la consigne d’organiser les spécimens par famille, j’ai opté pour les punaises plutôt que la colle pour éviter les erreurs et pouvoir faire plusieurs essais de placement (un très bon choix car je vais passer au total 1 journée entière à faire et défaire avant de trouver une organisation optimale).


Mais avant de me lancer dans la mise en place il a fallu identifier tout ce petit monde et le trier en famille pour ensuite pouvoir le ranger au mieux (et bien sur créer les étiquettes d’identification). Enfin, place au placement (j’aurai vraiment dû filmer tout ça, ça aurait fait des vidéos très drôles).


Malheureusement vous n’aurez que le résultat final, ce qui est déjà bien :



C’est loin d’être parfait car j’aurai aimé que le tout soit un peu plus droit mais les consignes sont respectées et le cadre a pu retrouver sa salle de classe. Voilà pour l’envers du décor de ce beau projet de restauration qui, je l’espère, vous a plu. A l’avenir j’essaierai de filmer d’avantage les étapes du processus pour pouvoir vous en montrer plus.


En attendant si vous avez des questions ou des retours je vous donne rendez-vous en commentaire et vous dit à très vite pour un nouvel article.

 

8 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 opmerkingen


Charlène Daniel
Charlène Daniel
16 dec. 2023

Comme d'hab j'adore tes articles ! Un plaisir de découvrir ton travail d'une autre manière 😘

Like
Emypteria
Emypteria
17 dec. 2023
Reageren op

Merci ma Cacahuete ça me fait plaisir que ça te plaise ❤️

Like
bottom of page